La soupe miso est, avec le riz, un des éléments essentiels d’un repas traditionnel japonais,  à commencer par le petit-déjeuner. Elle est extrêmement simple à réaliser, pour peu que l’on ait sous la main les ingrédients nécessaires. Considérée comme une boisson au Japon, il est simple de l’enrichir pour obtenir un plat plus adapté à nos goûts européens…

Les ingrédients de base sont l’eau, le dashi et le miso. Et on y ajoute d’autres ingrédients au choix : légumes, champignons, tofu, poulet, fruits de mer…. Résultat : une soupe variée et customisable à l’infini.

Le dashi n’est pas compliqué à faire mais nécessite un peu temps dans sa version traditionnelle. Il faut des algues wakamé et de la bonite.

Plus rapide, on peut utiliser des sachets de dashi instantané **.

Ingrédients pour 4 :

  • 1 litre d’eau
  • 2 sachets de dashi instantané (bonite ou shiitaké)
  • 1 ou 2 carottes de Kyoto (ou autre : blanche, jaune ou orange…)
  • 1 morceau de daikon ou quelques navets Kabu
  • 1 onion bunching avec le vert
  • quelques feuilles de chrysanthème et/ou quelques brins de ciboule de Chine
  • 3 ou 4 champignons shiitakés frais si possible ou secs
  • 300 gr de tofu soyeux
  • 4 cs de shiro miso
  • vermicelles de riz ou de soja (facultatif)

Si les champignons sont secs, les réhydrater dans de l’eau chaude (prévoir environ 30 minutes).

Mettez les sachets de dashi dans l’eau. Portez à ébullition et laissez infuser.

Lavez les légumes. Epluchez les carottes et le daikon.

Coupez en fines lamelles les carottes, le daikon (ou les navets Kabu) et l’oignon bunching.

Egouttez le tofu pour retirer un peu d’eau.

Ajoutez au bouillon les légumes et laisser cuire quelques minutes. Ajoutez les champignons coupés en morceaux.

Ajoutez le tofu brisé en morceaux ainsi que les vermicelles de riz ou de soja.

Ajoutez quelques feuilles de chrysanthème – ainsi que les tiges de chrysanthème coupées en petits morceaux si elles sont jeunes (c’est un vrai régal !) – et/ou la ciboule de Chine coupée en petits morceaux.

Enfin, délayez le miso dans un peu de bouillon chaud puis l’incorporez dans la soupe. Ramenez brièvement à ébullition puis éteignez le feu dès la dissolution du miso. Il est important de ne pas faire bouillir longtemps le miso pour garder ses qualités nutritionnelles.

N’oubliez pas de retirer les sachets de dashi (ne les jetez pas : utilisez leur contenu dans une poêlée de légumes).

Répartissez dans des bols et servez.

Laisser parlez votre imagination et les ingrédients disponibles : carottes, radis, navets, chou rave, pak choi, épinards, algues, poulet, bœuf, crevettes, moules….

Le shiro miso donnera un bouillon très doux. Pour un bouillon plus corsé, utilisez du hatcho miso ou du miso de riz.

La soupe miso est extrêmement facile à faire et on ne n’en lasse jamais !

** J’utilise les préparations pour dashi vendues par Nishikidori (voir la rubrique liens). Ils sont gouteux et fabriqués avec de bons ingrédients. (Vérifiez bien la composition avant d’acheter en épicerie asiatique…)

image_pdfimage_print